Dynamique des emplois exposés et abrités en France

Dynamique des emplois exposés et abrités en France


 

couverture livre
Préface de Roger Guesnerie

Frocrain Philippe 

Philippe Frocrain est titulaire d'un master recherche en économie quantitative de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il prépare actuellement une thèse de doctorat à Mines ParisTech dans le cadre d'un contrat CIFRE avec La Fabrique de l'industrie. Ses recherches, dirigées par Pierre-Noël Giraud, portent sur les dynamiques de localisation des emplois  et des activités exposés à la concurrence internationale.

Giraud Pierre-Noël 

Né en 1949. Ingénieur Général des Mines. Professeur d’économie à Mines ParisTech. Il y a fondé en 1978 et dirigé jusqu’en 2003 le Cerna, centre de recherche en économie industrielle. Enseigne également à l’Université de Paris Dauphine. Membre fondateur de l’Académie des Technologies. 
Principaux ouvrages : «La Mondialisation, Emergences et Fragmentations». (Editions Sciences Humaines 2008), «Le Commerce des Promesses. Petit Traité sur la Finance Moderne» (Seuil, Prix Turgot 2001), «L’Inégalité du Monde. Économie du monde contemporain» (Gallimard, 1996, traduit en 5 langues), Le Commerce des promesses et, plus récemment, L’industrie française décroche-t-elle ?.  


Editeur : La fabrique de l'industrie
Isbn : 9782356714459 
Nombre de pages : 84
Prix : 22 € 
Parution : novembre 2016
Essai 

Présentation éditeur :

Un constat s’impose : l’imbrication de l’industrie et des services est devenue si forte qu’elle rend de moins en moins pertinente la distinction traditionnelle entre les emplois industriels et les emplois tertiaires. À l’heure de la globalisation, il est en revanche très instructif de distinguer les emplois exposés à la concurrence internationale, qui concourent à la production des biens et services échangeables par-delà les frontières, de ceux qui en sont abrités. Cette note dresse, sous cet angle, un portrait de l’emploi en France. 

 

Quels sont, en pratique, les emplois exposés et abrités ? Se distinguent-ils  en termes de qualifications, salaires, évolutions de la productivité ? Comment sont-ils répartis sur le territoire ? Quelles sont les interdépendances entre ces deux catégories d’emplois ? Comment concilier les impératifs de compétitivité internationale et de justice sociale ? Telles sont les questions auxquelles cette note tente d’apporter un éclairage, à l’aide d’éléments graphiques et cartographiques.

 

Elle met en lumière une série de résultats originaux, présentés de manière simple et pédagogique. En outre, les lecteurs exigeants trouveront en annexes de nombreuses précisions méthodologiques. Elle s’adresse donc à un large public (étudiants et chercheurs, journalistes, dirigeants d’entreprises et décideurs publics...) désireux de bénéficier d’un éclairage nouveau sur l’évolution de la structure de l’économie française.

Extrait